• thefunkyman

Sofidy : les performances sont au rendez-vous



Le gestionnaire a livré le détail des performances 2021 de sa gamme de fonds immobiliers. Ses SCPI, à commencer par son produit phare Immorente, font pratiquement toutes mieux qu’en 2020. Ses autres véhicules (société civile, OPCI et OPCVM immobiliers) alignent également des résultats dans le haut de la fourchette de leurs catégories respectives.


« Des patrimoines solides, pour des performances durables dans le temps… » : la base line mise en avant par Sofidy pour présenter les résultats 2021 de sa gamme de fonds immobiliers n’est pas usurpée. Une nouvelle fois, celui qui se présente comme le premier acteur indépendant sur le marché des SCPI aligne effectivement des performances globalement supérieures à la moyenne du marché.


Une performance en progression pour Immorente


C’est le cas pour ses trois SCPI de rendement historiques qui affichent, comme Sofidy l’avait annoncé en octobre dernier, des résultats en progression par rapport à 2020. Sofidy a en effet eu la bonne idée de publier à la fois l’ancien indicateur (TDVM[1]) et le nouvel indicateur (taux de distribution[2]) recommandé par l’ASPIM. Ce qui permet une juste comparaison entre les deux exercices. Immorente, le vaisseau amiral diversifié du groupe avec plus de 3,7 Md€ de capitalisation, aligne un TDVM de 4,53%. Contre 4,42% en 2020. Son TD 2021 est logiquement supérieur (4,64%) à son TDVM, compte tenu d’une hausse du prix de la part d’Immorente intervenue l’an dernier (de +0,9%). Sofidy précise que ce niveau de distribution a été obtenu « sans prélèvement sur le RAN[3] ».


Des rendements supérieurs à la moyenne du marché


Efimmo, la SCPI dédiée aux bureaux, aura dû en revanche légèrement puiser dans ses réserves pour maintenir un TDVM 2021 équivalent à celui de l’exercice précédent (4,80%). Son taux de distribution est lui aussi (4,91%) bien au-dessus de la moyenne du marché (4,45%). Tout comme celui de la SCPI diversifiée en régions Sofipierre (4,80%), qui progresse en outre en termes de TDVM (4,80% en 2021, vs 4,43% en 2020). Les deux SCPI de capitalisation, Sofiprime, dédiée au résidentiel parisien, et Immorente 2, à la revalorisation des commerces de proximité, ne se jugent pas, quant à elles, sur le niveau de leurs distributions. Sofiprime fait toutefois presque aussi bien qu’en 2020, avec un TDVM (identique à son taux de distribution) de 0,38% (vs 0,41%). La progression de la valeur de ses parts est elle aussi (+5,2%) inférieure à celle de l’exercice précédent (+7,23%).


Immorente 2, bientôt à capital variable


Immorente 2 fait quant à elle mieux en termes de rendement (3,59% vs 2,95%). Mais cette SCPI à capital fixe, qui mise elle aussi plutôt sur la progression du prix de ses parts, n’a pas procédé à de nouvelles revalorisations depuis 2019. Sofidy annonce qu’elle devrait prochainement être transformée en SCPI à capital variable. Quant à la dernière-née de la gamme des SCPI Sofidy, Sofidy Europe Invest, récemment labellisée ISR, elle ne publie pas de taux de distribution annualisé, respectant en cela les nouvelles directives de l’ASPIM. Elle distribuera néanmoins un dividende de 0,90 € par part et par mois de jouissance au titre de l’exercice 2021. Soit, au maximum, 4,50 € par part pour les associés ayant souscrit dès avril 2021.



Le rendement global immobilier est déjà publié


Sofidy vient tout juste de publier, par communiqué, le rendement global immobilier [4], l’autre nouvel indicateur recommandé par l’ASPIM, de ses SCPI. Pour l’établir, il faut en effet disposer du taux de distribution, mais aussi de la valeur de réalisation de la SCPI, dont le niveau dépend de l’évaluation annuelle de son patrimoine. Ces expertises étaient en cours de finalisation au moment de la publication des bulletins du 4e trimestre 2021. Mais le « RGI » figurera « dans le prochain bulletin trimestriel des SCPI », estime le gestionnaire. Les expertises témoignent en tout cas de la « bonne résistance des valorisations immobilières ». Selon Sofidy, leur progression, à périmètre constant, « est comprise entre +1,1% et +4% ». Elle est, par exemple pour Immorente, de +2,4%. Côté indicateurs de gestion, la situation s’est aussi améliorée. Les taux d’occupation financier sont tous au-delà de 90%[5]. Et les taux de recouvrement des loyers sont revenus à la normale.



Des performances globalement en hausse pour les autres solutions immobilières gérées par Sofidy


Les autres fonds immobiliers gérés par Sofidy affichent également des performances globalement en hausse. Le gestionnaire se plait à rappeler qu’il est l’un des rares acteurs – si ce n’est le seul – à disposer d’une gamme complète de solutions immobilières cotées et non cotées. Outre ses 6 SCPI (une diversifiée, Immorente, et 5 SCPI thématiques), Sofidy propose en effet également un OPCI (Sofidy Pierre Europe) et une société civile (Sofidy Convictions Immobilières) diversifiés. Mais aussi, dans le chapitre « non coté », un OPPCI professionnel thématique (Sofimmo). Auxquels s’ajoutent des placements en valeurs mobilières : deux fonds communs de placement (Sofidy Sélection 1 et S.YTIC), une foncière cotée (Sélectirente) et deux véhicules dédiés à l’épargne salariale (ERES Sofidy Immobilier et FINAMA Sofidy Immobilier). Leurs performances 2021 sont «souvent dans le haut de la fourchette de leur catégories respectives », estime Sofidy.



Une gamme respectueuse en termes environnementaux et sociaux


En témoignent notamment les résultats obtenus par Sofidy Pierre Europe, dans les premières places du classement 2021 des OPCI avec une progression de +5,74%. Mais également ceux de Sofidy Convictions Immobilières, qui affichent un +4,54%, au-delà donc de la moyenne (3,8%) des unités de compte immobilières établie par l’ASPIM. Sans parler du fonds Sofidy Sélection 1, piloté par Laurent Saint Aubin, qui bat une nouvelle fois (+14,96%) avec aisance son indice de référence (+6,49%)… En termes de perspective, Sofidy place de nouveau 2022 sous le signe de l’ESG. Trois véhicules sont déjà labellisés ISR. Un quatrième devrait l’être prochainement. Sofidy ne vise toutefois pas nécessairement le label pour l’ensemble de ses véhicules – visiblement, Immorente, à la tête d’un patrimoine de plus de 2 000 unités locatives, est un sujet complexe… -. Mais, a minima, une gamme respectueuse des caractéristiques environnementales et/ou sociales définies par l’article 8 du règlement européen SFDR.


Immobilier et SCPI vont continuer à jouer leur rôle de valeur refuge


La conjoncture, dont la nature inflationniste se confirme de jour en jour, est favorable au secteur immobilier. Sofidy rappelle que « l’immobilier aime les taux bas et l’inflation ». Soulignant notamment la capacité de l’immobilier tertiaire – surtout les actifs bénéficiant d’un pricing power – à accompagner la remontée générale des prix. Compte tenu de l’érosion monétaire qui va affecter les produits d’épargne à taux fixe, le placement immobilier, et en particulier les SCPI, devrait donc continuer à bénéficier de son statut de valeur refuge…


Référence: https://www.pierrepapier.fr/marche-gestion-actifs/sofidy-les-performances-sont-au-rendez-vous/

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout