• thefunkyman

Climat : une puissante thématique d’investissement

Mandarine fait le point sur son fonds qui accompagne la transition écologique depuis plus d'un an.

Il y a maintenant un peu plus d’un an, Mandarine Gestion lançait son premier fonds thématique, Mandarine Global Transition, dédié à la transition écologique et énergétique. L’équipe de gestion fait le point sur le positionnement du fonds et l’année écoulée.

Comment sont sélectionnées les entreprises au sein du fonds?


L’urgence climatique n’ayant pas de frontière, le fonds offre un positionnement sans contrainte géographique, sectorielle et de capitalisation et cherche à accompagner les leaders qui bénéficieront de la transition écologique et énergétique. La sélection de titres s’effectue selon deux critères. L’équipe étudie la «part verte», soit la part du chiffre d’affaires des «éco-activités» qui contribuent à la transition écologique, telles que listées par la Taxonomie européenne. Actuellement, 80% d’entreprises au sein du portefeuille ont une part verte supérieure à 50%. Les entreprises doivent ensuite avoir une démarche climat active, proposant des objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ambitieux et cohérents, dans l’optique de maintenir la hausse de la température mondiale en dessous des 1,5-2°C pour respecter l’Accord de Paris. Le Science-Based Target Initiative (SBTI), un organisme de notation né de plusieurs ONG internationales dont l’ONU, évalue et certifie les trajectoires proposées par les entreprises. 2 500 sociétés ont déjà été notées, un nombre qui est en croissance. La combinaison de ces deux indicateurs permet de réduire l’univers d’investissement de 15’000 sociétés à 350-400. Les entreprises ayant reçu l’approbation de SBTI représentent aujourd’hui 35% du portefeuille. La sélection des titres est ensuite encadrée par un processus d’investissement qui s’appuie sur des critères financiers et extra-financiers afin de valider la qualité de l’entreprise et identifier la croissance soutenable dans le temps. Cette analyse fondamentale permet de retenir 45 à 65 entreprises au sein du portefeuille.


Le fonds réalise une performance de 48% depuis sa création, quels en ont été les moteurs?


La surperformance du fonds s’explique par les positionnements conjoncturels et la capacité de gérer de manière active le portefeuille. L’équipe de gestion a ainsi pris un positionnement assez défensif pendant la période agitée de février-mars 2020 liée à la crise sanitaire, puis pendant la période de rebond avril-mai a accéléré le positionnement cyclique du portefeuille en investissant dans les industries de la construction et les équipements liés à la transition écologique et énergétique. En été l’équipe s’est positionnée sur les véhicules électriques, à la suite des plans de relance annoncés par la Chine et l’Europe, qui prévoyaient notamment un soutien à la vente des véhicules électriques; une thématique également évoquée par Joe Biden, durant sa campagne électorale. En automne l’équipe s’est tournée vers l’Asie et plus particulièrement vers la Chine qui a annoncé un plan ambitieux de neutralité carbone à horizon 2060. En fin d’année, l’équipe s’est concentrée sur l’hydrogène qui comptent des acteurs bien positionnés pour profiter du potentiel de cette thématique. La belle performance du fonds s’accompagne d’un succès auprès des investisseurs puisque le fonds a dépassé les 100 millions d’euros d’encours.


Pourquoi investir dans la thématique climat aujourd’hui?


La transition écologique et énergétique nécessaire à la lutte contre le changement climatique constitue une thématique d’investissement structurelle de long terme. L’urgence climatique incite les entreprises à être transparentes, à se renouveler et à aller vers de nouveaux modèles, ce qui crée de nouveaux marchés adressables, avec des services énergétiques qui répondent aux exigences et aux enjeux environnementaux. De nombreuses entreprises sont déjà bien positionnées pour y répondre et donc pour en bénéficier. On les retrouve dans beaucoup d’industries, ce qui permet aux investisseurs de construire un portefeuille diversifié. L’intérêt d’investir dans cette thématique est également amplifié par un coup de pouce «vert» provenant de la part des grandes puissances économiques, en Europe, en Asie et aux Etats-Unis qui se sont engagées sur le sujet climatique et se sont notamment fixées des objectifs pour atteindre la neutralité carbone. La crise sanitaire sans précédent n’a fait qu’accélérer la prise de conscience collective en matière d’urgence climatique.


Comment aborder 2021?


Le fonds continuera d’investir dans des entreprises de qualité offrant une visibilité sur leur potentiel de croissance et dont les activités contribuent fortement à la transition énergétique et écologique. Les différents plans de relance et agendas politiques annoncés l’année dernière continueront à offrir un soutien très important à la thématique climatique en 2021 grâce à leur matérialisation dans les mois à venir. D’autre part, il faut s’attendre à de nouvelles normes règlementaires et de nouvelles annonces pour répondre à l’urgence climatique.


Performance de Mandarine Global Transition Part R à fin mars, contre son indice de référence MSCI All Countries World Index NR qui réalise +13% sur la même période. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures. Elles ne sont notamment pas constantes dans le temps.

https://www.investir.ch/article/climat-une-puissante-thematique-dinvestissement/





10 vues0 commentaire